RESTAURATION DE VITRAUX

Dans la tradition et l'héritage des bâtisseurs de cathédrales, la restauration des vitraux d’art est le coeur de métier du maître verrier. Témoin de la transmission de notre patrimoine culturel et cultuel, celui-ci s’attache en premier lieu à la conservation et à la préservation de l’œuvre originelle : la matière verre elle-même, la peinture sur verre, les plombs et la ferronnerie de vitraux.
 

Le travail de restauration peut être considéré comme un bel ouvrage passionnant incluant l'étude de notre patrimoine historique, l’artisanat d’art, le travail du verre et de la ferronnerie. Il regroupe et met en œuvre des passionnés et bien souvent dans la tradition française, les ateliers se perpétuent de génération en génération.

 

L’atelier Pierre Brouard, créé en 1956 par Pierre Brouard, s’attache au respect des lieux du patrimoine historié à restaurer, des vitraux présents dans des bâtiments privés mais aussi et particulièrement sur des édifices publics culturels. Les références de grands chantiers en restauration sont nombreuses : palais des Doges à Venise, l’église de Saint Denis à la Réunion, la cathédrale de Basse-Terre en Guadeloupe, l’église Saint Henri des Anses d’Arlet et la cathédrale de Fort-de-France en Martinique, l’église Saint Dominique à Bonifacio (Corse), deux fenêtres de la cathédrale Saint Patrick de New York (5th Avenue) ainsi que de nombreux chantiers de restauration en France métropolitaine.

DÉCOUVREZ CERTAINES DE NOS RESTAURATIONS

La restauration des vitraux d’un édifice implique plusieurs tâches :

  • Expertise et diagnostic des vitraux à restaurer en collaboration avec les architectes du patrimoine et le laboratoire des monuments historiques.

  • Dépose du vitrail in situ après analyse.

  • En fonction de l’état de conservation du vitrail, un protocole de restauration est proposé pour la conservation de l’œuvre originelle.

  • Restauration en atelier comprenant le remplacement des verres, la peinture à la grisaille et leurs cuissons.

  • Sertissage (remise en plomb) total ou partiel selon l’état sanitaire et le protocole de restauration établi.

  • Repose du vitrail achevé in situ.